Névroplasticienne née au siècle dernier
Vit et travaille à Paris

Après un cursus en Lettres, Arts du spectacle et Arts Plastiques, LMG a été élève de l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, à Paris. Aujourd’hui Professeur Agrégé et Docteur en Arts et Sciences de l’Art (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne), elle est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, illustrations et textes publiés notamment aux éditions Les Ames d’Atala. Pratiquant la sculpture et le dessin, LMG oriente ses recherches plastiques autour des névroses, de la finitude et de la décadence. A travers l’ensemble de son parcours, cette névroplasticienne tente de dépasser sa peur de la mort en utilisant celle-ci comme moteur de création.

Névroplasticienne: terme inventé par LMG. n.f. 2011. Personne ayant pour médium d’expression artistique des techniques ou des supports matériels fondés sur ses propres névroses ou celles de son entourage. Personne recueillant les névroses d’inconnus pour en faire des créations. Habitude, nécessité, plaisir, goût bizarre pour l’utilisation des névroses comme base et stimulant de création. adj: Névroplastique : se dit d’une création conçue sur le principe du don contre don.