Initiée fin 2013, la série « Mes petites fourrures » consiste en une déclinaison des rêves de LMG, de ses pulsions sexuelles et du sentiment amoureux qui la traverse. Entre test de Rorschach et cadavres exquis, ces créations interrogent la dimension tactile de l’inconscient et s’envisagent comme une pénétration tout à la fois piquante et douce. Fidèle aux matériaux non nobles, LMG utilise ici de l’encre noire et son propre sang qu’elle ponctionne elle-même dans sa veine cubitale médiane gauche ou que le Docteur Frédéric Chambre lui prélève, également par ponctions veineuses. LMG utilise ensuite ce sang extrait d’elle, en l’appliquant à la plume ou au pinceau, sur des contrecollés blancs, de tailles variables.

Cette série se composera de 50 créations qui seront exposées et éditées sous forme de livre-objet en 2016. Stéphane Rose en rédigera la préface et Stéphane Blanquet réalisera un marque-page tout spécialement pour cet ouvrage.

A suivre…